Cour--espace-jeu---2.jpg
Line separator

JE SUIS VICTIME

"Toutes les violences conjugales sont interdites par la loi, qu'elles touchent un homme ou une femme, qu'elles soient physiques, psychologiques ou sexuelles."

QUE FAIRE QUAND JE SUIS VICTIME ?

Voici quelques procédures à suivre lorsque vous êtes victimes de violence.
Image de Priscilla Du Preez

EN CAS D'URGENCE.

  • Vous devez quitter votre domicile en urgence :

appelez le Samu Social au 115

  • Appelez le service spécialisé dans les violences faites au femmes au 3919

  • La police ou la gendarmerie : 17

  • Si vous ne pouvez pas parler, envoyez un SMS au 14 

  • Pour contacter la police ou la gendarmerie par messagerie instantanée, cliquez ici

  • Pour les situations d'urgences médicales, Samu : 15

QUITTER LE DOMICILE.

Épuisée et à bout de souffle ? Besoin de repos, d’un refuge ? Votre sécurité et celle de vos enfants est menacée ? Vous pensez à partir de votre domicile ?
Il est primordial de planifier des moyens sécuritaires pour quitter votre domicile.
  • Prévoyez de vous rendre à l'endroit le plus sécuritaire possible : cela peut être une maison d'hébergement, des ami.es, de la famille, etc.

  • Si vous prévoyez de vous rendre chez des proches, posez-vous ces deux questions : votre conjoint connait-il leur adresse ? Est-il possible qu'il s'y rende ? Si oui, prévoyez un scénario de protection, ou privilégiez un séjour en hébergement.

  • Déterminez le moment le plus favorable pour quitter le domicile : privilégiez un moment où votre agresseur sera absent.

  • Vous pouvez lui laisser une lettre expliquant votre départ, sans lui dire où vous vous êtes rendue, et que vous reprendrez contact avec lui en temps voulu. Vous pourrez aussi lui téléphoner lorsque vous serez en sécurité, en faisant en sorte qu'il ne puisse pas tracer l'endroit depuis lequel vous appelez.

  • Si vous avez des enfants scolarisés, prévoyez le moment où vous ou un proche irez les chercher.

  • Prévoyez les effets personnels à apporter, vous trouverez ci-dessous une liste précise.

  • Si vous n'avez pas suffisamment de temps pour tout préparer, sachez qu'il est toujours possible de récupérer vos effets personnels après votre départ, en étant accompagnée des policiers.

  • Avant de quitter le domicile, déposez une main courante ou une plainte afin que votre départ ne vous soit pas reproché. Le fait de subir des violences conjugales peut justifier le départ du domicile. ​

  • Pour quitter votre domicile en urgence, contactez le Samu Social au 115

Illustration---3.jpg

QUELS EFFETS PERSONNELS
DOIS-JE EMPORTER ?

  • Vos documents administratifs

    • Vos papiers d'identité

    • Permis de conduire

    • Le livret de famille

    • Notification d'impôts

    • N° CAF / Sécurité Sociale - AMELI (avec les codes d'accès)

    • Certificats médicaux, médicaments, ordonnances, prothèses, orthèses…

    • Carnets de santé de vous et vos enfants

    • Carte vitale

    • Des témoignages (si vous en avez)

  • Vos effets personnels 

    • Vêtements adaptés à la saison

    • Couches, biberons, sucette...

    • Doudous et jouets préférés des enfants

    • Effets scolaires

    • Argent, carte(s) de crédit, chèques

 

  • Vos documents importants

    • Relevés de banque

    • Factures

    • Actes de propriété ou de bail

    • Fiches de paies, contrat de travail

    • Documents de certificats de retraites

    • Documents d'assurance (auto, habitation)

    • Carnet de rendez-vous et de numéros importants

  • Clé du domicile et/ou de l’auto

Toutes les informations données ont été extraites du site SERVICE-PUBLIC

Vous trouverez aussi des informations et documents plus détaillés sur le site.

CONSTATER
SES
BLESSURES.

Vous pouvez vous rendre à l'hôpital, chez un médecin ou une sage-femme afin de constater vos blessures.

Elles seront utiles lors du jugement de l'auteur et de ses faits.

Line separator

DÉPOSER PLAINTE.

Porter plainte contre l'auteur des violences que vous avez subies, est primordial. Vous disposez d'un délai de 6 ans pour porter plainte.

La police et la gendarmerie ne peuvent refuser votre plainte. Si elle la refuse, vous pouvez alerter les autorités de contrôle compétentes.

Si vous êtes victime ou témoin d'un comportement pouvant mettre en cause un agente de police, vous pouvez saisir en ligne l'Inspection Générale de la Police Nationale.

Si vous êtes victime ou témoin d'un comportement pouvant mettre en cause un agente de la gendarmerie, vous pouvez saisir en ligne l'Inspection Générale de la Gendarmerie Nationale.

Line separator

DEMANDER UNE ORDONNANCE
DE PROTECTION.

Après avoir porté plainte, vous pouvez déposer auprès du juge aux affaires familiales, une requête en vue de la délivrance d'une ordonnance de protection. 

En cas de situation urgente, le juge peut délivrer une ordonnance de protection en urgence, même si vous n'avez pas encore déposé plainte devant la Justice Pénale.

Pour accéder à la "Requête au juge aux Affaires Familiales en vue de la délivrance d'une ordonnance de protection", cliquez ici.

VOUS ÊTES VICTIME
DE VIOLENCES CONJUGALES ?

VOUS AVEZ BESOIN
D'UN LOGEMENT
EN URGENCE
 ?

VOUS ÊTES EN DANGER
IMMÉDIAT ?